Diogène – Unité de logement autonome

Cette “mini-maison” a pris le nom du philosophe grec Diogène de Sinope, qui vivait dans un tonneau parce qu’il considérait le luxe mondain comme superflu. En effet, il s’agit d’une expérimentation de solution de logement réduite à l’essentiel, d’une taille de 2,5 x 2,5 x 3,20 mètres. “Diogène” est facilement transportable, elle peut être installée n’importe où et dispose de tout le nécessaire pour vivre. La taille réduite de l’espace de vie a demandé une étude millimétrique de la disposition interne des meubles : d’un côté, le salon avec un canapé-lit, de l’autre une table pliante, plus loin la cuisine, la douche et la salle de bains qui sont réduites au minimum indispensable. Le petit bâtiment est réalisé essentiellement en bois et l’enveloppe extérieure est recouverte de panneaux en aluminium.
Malgré sa taille, il s’agit d’une structure extrêmement complexe.

Les services sont contenus dans un élément autonome et les installations sont regroupées sous le plancher. Pourvu d’un certain nombre de systèmes et de technologies innovantes qui assurent une autonomie totale par rapport à l’infrastructure locale, le bâtiment est équipé de cellules photovoltaïques et de panneaux solaires, d’une citerne pour récupérer l’eau de pluie, de toilettes biologiques, d’une ventilation naturelle et de fenêtres à triple vitrage.
Après les premiers prototypes, “Diogène” est devenue réalité grâce à sa collaboration avec “Vitra” et a été installée le 13 juin 2013 à l’occasion de Art Basel dans le Campus à Weil am Rhein qui accueille le célèbre musée du design et le siège de la marque historique.

Maître d’ouvrage

RPBW – arch. Renzo Piano

Date

2008 – 2013

Montant

n. d.

Projet

RPBW – arch. Renzo Piano