S.Maria Goretti à Mormanno, Cosenza (Italie)

En 2011, la Conférence Épiscopale italienne a lancé un concours pour les projets pilotes de trois églises, dont l’un est à réaliser à Mormanno (CZ). Le projet gagnant a été signé par Mario Cucinella avec Giuseppe Maraniello pour les aspects artistiques et Don Zuffi pour la liturgie. L’initiative fait partie d’une opération de grande envergure, entreprise par l’Église italienne pour promouvoir la qualité de l’architecture Ecclésiastique. Pour atteindre l’objectif fixé, la CEI annonce des concours sur ces thèmes depuis 1998, selon une formule bien précise, répétée pendant six éditions, jusqu’à la dernière de 2012.

Le concours prévoyait la conception de l’église et de la paroisse, que le projet gagnant a décidé de développer en deux parties : une plaque constituée de différents volumes qui tournent autour d’un patio et le corps de la véritable nef qui émerge comme un objet architectural unique. Le premier bloc sera réalisé avec des techniques de construction traditionnelles, des châssis et des dalles en béton armé ainsi que des fermetures en briques en terre cuite enduites. Le noyau central autour du patio, sert de contre vent et il est protégé par des cloisons en béton armé. La couverture sera réalisée avec une toiture végétale.
Les espaces communs, qui sont organisés autour d’une cour, sont caractérisés par des parois en verre offrant une vue sur la vallée. Par conséquent, la qualité des châssis sera un facteur déterminant pour garantir la qualité architecturale globale.

Le corps de l’église sera par contre réalisé avec des murs en béton armé à vue, et avec un toit en contreplaqué. La finition extérieure et l’étude des joints devront être traitées avec un soin particulier, afin que le résultat final soit adapté à la représentativité du lieu. Pour procéder à l’isolation thermique, une couche isolante sera insérée dans le mur en béton armé.

Un clocher-mur sera réalisé à la place d’une véritable tour-clocher, encastré dans le mur de l’église et caché par une paroi de maçonnerie. La maintenance sera assurée grâce à des escaliers d’accès à la toiture.
Du point de vue de la distribution, l’église est composée d’un hall central sur lequel des chapelles latérales ouvertes accueillent les différents pôles liturgiques, alors que les espaces de service sont situés dans les zones interstitielles entre les deux murs de séparation.

Les bâtiments ont été conçus suivant les principes d’économie d’énergie de type passif : ventilation et éclairage naturels, en limitant au minimum l’utilisation de l’équipement mécanique.
Une couverture massive fortement isolée est prévue pour l’église, de façon à réduire les pertes de chaleur et permettre ainsi un certificat énergétique de catégorie A, alors que pour le complexe de la paroisse, on prévoit un certificat énergétique de catégorie B.

Maître d’ouvrage

Conferenza Episcopale Italiana

Date

2012 – En cours

Montant

n. d.

Projet

Mario Cucinella Architets con Giuseppe Maraniello e Don Amilcare Zuffi